Trois questions que se posent les amoureux - Joyeuse Saint Valentin

Lorsqu’on est amoureux, on se pose beaucoup de questions, et c’est normal. Voici trois questions qui reviennent souvent.

1. Puis-je avoir confiance ?

La question de la confiance est l’un de plus importantes. En général, c’est assez évident, on serait prêt à partir avec son amoureux ou son amoureuse jusqu’au bout du monde, les yeux fermés ! Et tant mieux, c’est très bien comme ça, ne gâchons rien ! Mais il y arrive aussi qu’on doute de son ami(e), ce qui peut être le signe d’une relation fragile. Vous n’êtes peut-être pas vraiment amoureux (critère n°1) ou vous manquez de dialogue (critère n°2), ou tu ne l’acceptes pas totalement (critère n°3).

Vérifie tout cela dans votre comportement, vos préoccupations, vos convictions, vos exigences, et ce à quoi vous croyez ensemble. La vérité finit toujours par se dévoiler. S’il y a entourloupe, les masques finissent par tomber. Sauf si, au lieu d’étudier l’autre et d’écouter ta raison, tu te laisses aveugler par tes sentiments ou son baratin.

2. Faut-il partager la même foi ?

Si l’on est croyant, autant que possible ! Si l’on est pas croyant, au moins les mêmes valeurs. Sachant que la foi est la plus solide des fondations. En effet, pour grandir et durer, le couple doit se fonder sur la source de tout amour : Dieu, qui est amour, justement. Partager une même spiritualité, c’est le socle de l’harmonie conjugale, de la confiance mutuelle, et de la fidélité. Alors, réserve-toi pour celui ou celle qui partagera ta foi et ton idéal de vie. Une histoire, dans l’Evangile de Matthieu (chapitre 7 verset 24), est peut-être à méditer : celle de la maison bâtie sur le roc :

Celui qui entend les paroles que je dis là et les met en pratique est comparable à un homme prévoyant qui a construit sa maison sur le roc. La pluie est tombée, les torrents ont dévalé, les vents ont soufflé et se sont abattus sur cette maison ; la maison ne s’est pas écroulée, car elle était fondée sur le roc.

3. Le mariage ? Plus tard, plus tard…

« Nous sommes très amoureux, mais le mariage n’est pas pour maintenant. »

Etre amoureux est normal, et même bon, mais attention : l’amour peut parfois pousser à la fusion, à devenir une seule chair. Et ne pas vouloir du mariage signifier qu’en réalité, tout est déjà consommé : alors à quoi bon ? Alors faites le point. N’avancez pas à l’aveuglette. Lorsqu’il fait sombre et qu’on est en terrain inconnu, on allume les phares. Ainsi en amour, si vous êtes de plus en plus attirés l’un vers l’autre. En oubliant peut-être que si on veut se donner totalement… c’est mieux aussi s’engager totalement.

Cela va trop vite ? N’hésitez pas à mettre un peu de distance quelque temps (par exemple en partant en famille en vacances !), tout en communiquant un peu, mais pas trop. Vous y verrez plus clair dans votre esprit et vos sentiments.  Est-ce que l’autre me manque vraiment ? Si, malgré un peu de distance, votre premier amour demeure, c’est qu’il mérite d’être bien étudié et pris au sérieux. Demandez-vous alors : sommes-nous faits l’un pour l’autre et pour toute la vie ? Pouvons-nous envisager une éventuelle union ? Si oui, pouvons-nous la préparer maintenant ? Pour tout cela, demandez conseil à des éducateurs sérieux.

Et toi, que penses-tu de ces trois questions ? Viens en parler avec nous par chat’!

Pour aller plus loin :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *